Desert 1: Splendeurs des couleurs!

 

...C'est le train qui roule cette fois-ci! Je suis dans le desert. Il fait nuit, alors je ne le vois pas. Mais mon coeur bat pour ce choix de direction.Dans des moments d'appreciation comme celui la, je me dis que je passerai bien ma vie a errer...

 

Les solutions, quant on sait ce qu'on veut en faire, on les trouve!

 

Je ne suis pas tant frustree que ca qu'il fasse nuit; meme que ca m'arrange bien. Comme ca, je ne vois pas ce que je pourrai fouler de mes pas,... si j'etais plus folle!

Alors j'ai regarde le reste du trajet par la fenetre, la lune eclairant les dunes et autres vegetations de ce desert continuant, planquee derriere le rideau, pour mieux y voir! Eh bien meme de nuit, c'est tres beau; voyez vous? Inoubliable j'espere. Non, je ne veux plus esperer. Le present est deja la, et c'est deja beaucoup. Les souvenirs, c'est pour quant je me croirai morte.

 

J'ai partage des mots avec des hommes, un homme en particulier. Nous etions comme deux simples humains a etendre nos ames.

Arrivee...

Laisser des traces...

J'ai choisi une colline seche, comme tout ce qui l'entoure, surplombant l'hotel ou j'ai le luxe de sejourner quelques heures encore. Il fait bon. Les voitures et camions, les trains et les avions attestent de leur passage. Pourtant il me semble aussi entendre le silence au loin...et meme tout pres lorsque j'observe les efforts du vent a deraidir les herbes sechees au soleil depuis longtemps deja. A vue, toujours un drapeau americain, et une enseigne Mc Donald! Et tout pres, des debris de verre par milliers et du plastique semblant aussi vieux que les branches de l'arbrisseau deja sec, auquel il est venu s'accrocher.

C'est le desert...et l'idee meme de l'abandon frole mon esprit. Peur de rester coincee dans un trou de solitude et de secheresse, a me decrepir, sans issue. L'imaginaire! Mais pas que. Le miroir de ce a quoi ca confronte est bien reel.

 

Les nuages sont comme des pancakes dans le ciel: applatis en crepes epaisses. Le soleil poursuit sa ligne d'eclairage, et j'observe avec bonheur l'ombre de ma presence en ce lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici un qui donne envie de regarder passer le temps,

eternellement.......

Entree en matiere...

Mes mains ont deja pris le ton des terres seches et craquelees d'ici...Prete a poser mes pieds nul sur ce sol, pas encore insoutenable comme support a mon corps!

 

Mais avant les plaines,

 

le plein de folie des lumieres at:

Las Vegas

Ici, c'est Las Vegas!!!!!!!!!!!!!!

La ville la plus dingue que j'ai vu de ma vie....apres New York.

Mais la, quand meme, c'est plus que fou!

C'est inimaginable la vision de cette ville, avec pour chaque hotel-casino, des millions de dollars investis pour des decorations exterieures et interieures toutes aussi subjugantes les unes que les autres!!! Une veritable competition! Y'a meme un spectacle de jet d'eau sur fond de musique, des bateaux geants qui voguent sur une mer importee, dysneland et la tour eiffel, ainsi que les plus grands monuments de New York, comme si on y etait!

...et plus de machines a sous qu'il n'y a d'habitants sur le territoire!

 

C'est dingue,

et j'adore!

 

J'adore! J'adore!?

Adoration de la premiere rencontre,

Fatigue de la mise en pratique de la relation avec cette ville hantee par la folie de l'argent et du show, et de toute cette agitation!!!

 

Nam a tente ce qu'elle pouvait pour ne point s'y ennuyer, pour ne point s'y perdre!

Tente aussi de s'y sentir comme une star grandement attendue!...ca n'a pas dure bien longtemps. Tres vite d'autres preoccupations clownesques bien plus attrayantes que des possibles seductions pour des possibles gains d'argent.

Mais etre clown, non loin de Mickael Jackson, Elvis, des Freres Brothers, toute la bande de Mickey, et de femmes se tortillant presque nue..il lui en a fallu de la presence d'esprit, a Nam, pour ne point se laisser corrompre par le desir de celebrite!

 

Pour mapart, j'avoue avoir aime cela; etre tombee sous le charme des lumieres.

Mais ce n'est pas une saveur durable; juste assez pour avoir envie d'y retourner...peut etre un jour!

 

Le fait est que ce matin, j'en ai eu marre d'etre en voyage. Et pour une fois, l'once d'un instant, je me suis dit que j'avais eu ma dose, et que peut etre meme, je n'avais pas tant que ca l'ame d'une voyageuse finalement.

Encore huit mois de vadrouille! Eh ben dit, va m'en falloir de l'energie!

 

J'en ai trouve juste assez pour quitter Las Vegas, parce que vraiment envie, besoin du silence des vastes etendues, comme pour mieux m'entendre!

Je rejoins mon ami le desert...

 

Et comme lorsque la decision est claireet juste, ca coule, ca va vite, c'est fluide, et j'y arrive en peu de temps.

 

 

La Valley de la Mort

Je pensais bien utiliser le contexte de la Valley de la Mort pour mourrir a moi meme! Mais c'est avec Walter que j'ai sillonne les routes goudronnees de ce parc vraiment grandiose! Je serai bien d'ailleurs restee dormir au beau milieu de l'indescriptible, mais...tant pis pour mes aspirations. Une fois de plus, je couche mes elans personnels, et j'accompagne Walter.

Dans son pick-up il m'emmene..jusque chez lui. C'est que j'ai dit oui pour le suivre, avec toujours cette confiance en ce qui se presente.

Il prend soin de moi, de me montrer sa vie. Il a comme un ranch avec: des chevaux, des vaches, des moutons, et un chat! Il a aussi tout un assortiment de chapeaux en tout genre! Il dit qu'il se sent libre. Mais apres quelques mots ou tentatives d'echange a ce sujet, nous ne semblons pas avoir la meme definition de ce terme! C'est pas grave,

on s'aime quand meme!

 

Un vent qui vient de loin, un ciel couvrant le soleil, un chat qui miaule autour...ici, la terre est seche quelque soit le temps.

Toujours chez Walter, dans son ranch de fortune. Le rythme est lent; la joie n'est pas la. Envie d'encore plus de depouillement. Jusqu'ou peut se craqueler la secheresse? D'ou jaillissent les quelques pousses de l'espoir? Quelques gouttes d'eau ont-elles suffit?

 

Je peux deja croire au perpetuel changement qui garde en reserve des surprises d'eveil et de revelation nouvelle!

 

Je tente de continuer a suivre les chemins de vie des autres, en me disant que le mien peut bien y prendre sa place. Je me sens "etre de passage". De passage dans leurs vies, de passage dans ces paysages...comme l'avion dans le ciel a cet instant. Tout comme les traces de mes pas dans ce premier desert de sable seront effaces par le vent au fil du temps.

 

Parfois, c'est si bon de ne se sentir que compagnon de route.

Parfois aussi je me demande si je ne passe pas a cote du veritable voyage pour moi.

Disons que si ce voyage est bien le bon, alors il s'agit de se dire une fois de plus que la forme importe peu, et que pour travailler l'argile, Dieu n'use que de sa salive. Et que seul importe cet element.

Tout comme seul importe ce que chuchotte le vent, et parfois plus fort, partout ou il peut s'infiltrer. La aussi je sens bien que c'est une histoire de partage. Qu'il vient me sentir.

 

Ainsi chaque image portee a mes yeux est une parole, non pas a prendre le temps d'ecouter seulement, mais a boire..juste pour sentir la matiere de la resonnance la-dedans mon corps subtil.

 

Marcher encore...ecrire plus tard.

 

 

 

 

Parc trip avec Aleksandar!

Et puis voila que sur ma route...

 

Aleksandar,

Un serbe qui aimerait bien voyager comme moi, sentir comme moi, aimer.

Alors il aime ma compagnie. Il m'observe autant que je l'observe, plus insidieusement peut-etre.

Il me prend en photo, moi et ma joie d'etre parsimonieuse!

...c'est aussi parfois pour mieux saisir l'angle duquel il souhaite que je le capture ensuite!

C'est qu'il est fou passionne de photographie! Il ne lui reste que tres peu de temps pour saisir de son appareil le maximum de points de vue magnifiques dans le plus de parc possible!!

Alors, c'est parti pour une semaine de Parc Trip! J'accepte cette course aux images!

...Et munie de mon propre appareil, j'en fais autant!

Des photos et encore des photos.........plus le temps de prendre le temps de sentir.

Pas le temps d'autre chose que de le suivre dans son rythme de folie a vouloir tout voir...tout photographier!

Mais c'est un choix; je ne m'en plaint pas.

 

Accepter de suivre le courant d'un autre avec la confiance que c'est ici que ca se passe. Que la forme importe peu une fois de plus, et que la seule chose que j'ai a faire, c'est de vivre le present qui s'offre a moi. De le respirer, quelques soient les emotions traversees.

 

Aleksandar, il aime par dessus tout les levers et les couchers du soleil. Alors en voici des series, de photos, du soleil pris sous tout ces angles!

 

J'aime les collections!

Pourquoi aimons nous collectionner?

 

Le fait est que pour ce qui va suivre, il s'agit d'images...

Parce que les haikus n'ont pas eu le temps de s'ecrire.

Parce que lorsqu'on a pas trop de temps, une photo est une solution..enfin, pas bien sensationnelle, mais je peux la partager avec vous en souhaitant qu'elle vous regale quelque peu!

 

Bon voyage a travers ces fameux parcs, dont la visite se passe bien de commentaires!

Le fait est que la parole s'accompagne du souffle,

et que en face a face avec ces splendeurs, mon souffle a bien souvent comme disparu.

Grands Canyons

Monument Valley

Je crois bien n'etre maitre que de mes propres choix! Oui, je peux decider a chaque instant de la suite. Decider de mon ambiance interieure.

Il n'y a plus qu'a apprendre a aiguiser son feeling: cette fameuse couche du ressenti. Ces vibrations qui font vibrer. Ici, en plein desert de la Terre de Feu, c'est dessous que ca vibre! Je n'en vois que l'emergence, entouree de ces roches innombrables, gigantissimes, voir meme effrayantes aussi parfois!! J'ai marche seule, comme remplie de courage...de determinisme en tout cas.

Je sens bien que c'est un lieu sacre. Et comme j'aimerai y passer quelques jours avec ce peuple indien: qu'il me deshabille de mes vieux restes, qu'il m'ensorcelle meme s'il le faut!

 

Speciale dedicace pour toi, mon cher Joshua!

En l'honneur des promesses...

 

Voici donc l'ancetre des escargot!

Et il s'agit bien d'un dynausore!!!

 

..juste un peu moins gros que tous les autres.

Zion Parc

Pour ceux et celles qui voudront y voir des formes de rituels, je vous assure que vous etes sur le bon chemin...

vu qu'il n'y en a pas qui ne vous permette pas d'en prendre un autre.

 

Je poursuis ma quete de la mise en place de rituel en tout genre, et toujours, sur le chemin, ceux de quelques autres, comme pour communier, independement du temps qui m'a trouve plus loin, au meme endroit.

 

Bryce Canyon

Entre deux parcs...

Aussi je reve, et dans mes reves, petit a petit, s'immiscent tous les etres qui ont borde ma route. Je les y recroise. Ceux de mon passe d'avant ce voyage. Ceux que je tente d'oublier...en vain. Il font aussi bel et bien parti des instants de mes pensees.

M'en liberer, faire comme si leur visage n'avait jamais rencontre le mien? Impossible.

 

Il est bien clair maintenant qu'il ne s'agit que de continuer a apprendre a aimer.

 

Et comme je vibre a vos images!

Arches National Park

C'etait juste pour lui.

 

Un melange des sables de poussiere des roches de quelques uns de ces parcs;

Sur un fond de couleur verdatre,

Tout aussi confuse de variation.

 

Mais puisque lorsqu'on aime c'est bien aimable de bien vouloir partager,

alors,

il est pour juste pour vous,

 

et lui.

 

Canyonlands

Entre deux parcs...

Lac Powel

The Waves!

Je suis a nouveau seule. Et a nouveau, mon coeur bat d'incertitude pour cet apres qui m'attend deja.

Et dire qu'il me reste encorehuit mois! C'est fou! A ce rythme la et de cette maniere la, ...j'en suis fatiguee maintenant et par avance!

 

Aleks a termine son voyage, lui.

 

J'aime l'idee que les choses qui se vivent dans l'instant n'ont qu'un temps. Alors oui, je m'attache, mais peut-etre plus parce que ma propre solitude m'angoisse! Et puis parce que je m'attache a la beaute des echanges. Parce que je me sens aimer et deployer de plus en plus ses ailes ambrassantes et vivantes.

 

Reprendre la route,

Sortir mon pouce!

 

Nous sommes le Mardi 8 Mars, et je me dirige vers les reserves indiennes...

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    jean-marc (vendredi, 18 mars 2011 15:47)

    Merci Maëlle... Ces images et tes paroles réchauffent mon coeur, le rassurent, je sens que chaque jour davantage, le bonheur s'occupe de toi. Quelle fantastique aventure tu vis, et dire que celle-ci durera encore peut-être huit mois !
    prend soin de toi et de ceux qui accompagnent ton voyage, ici ou là-bas...

  • #2

    Stéphanie (dimanche, 20 mars 2011 18:32)

    Merci Maëlle d'avoir pris encore une fois le temps de nous permettre de partager un bout de ton voyage. Tes photos sont à couper le souffle, oui. J'ose à peine imaginer ce qu'on éprouve de visu...

  • #3

    marion (samedi, 26 mars 2011 13:39)

    salut maelle je t'aime

  • #4

    Cécile (samedi, 26 mars 2011 22:20)

    J'ai mis du temps à me connecter sur internet pour faire un bout de route avec toi mais la connection est ailleurs...
    Vivre le moment présent avec soi-même, par soi même et pour soi même, même que c'est plus facile quand on est dans les bras de Pachamama...qu'elle t'accompagne, au gré du vent et de tes pas, empreintes de liberté. Je t'envoie plein d'affection (non radioactive).

  • #5

    cissil drudru (lundi, 28 mars 2011 11:50)

    ô mamouelle li bonheur de voyeger avec toi me ravit le coeur. gitem fort fort

  • #6

    marrregote y nicolasse (mardi, 29 mars 2011 20:31)

    Quel voyage...riche en couleurs est ce qui me viens... de ces paysages, rencontres, chemin interieur...routes!! Merci de le partager avec ta sincerite qui permet de palper un peu ce que tu vis dans certaines similitudes de questionnements de camina...(nicolas)
    Mmm les mots me manquent.. ca résonne fort.. ca fait echo.. juste merci. (margaux)

  • #7

    Laura (mardi, 29 mars 2011 22:35)

    Enfin je prends le temps de suivre tes pas ... Je suis touchée profondément par tes questions, la finesse de tes mots justes ; émue par la sincérité avec laquelle tu t'approches au plus près toi au contact des autres, dans le partage,le coeur ouvert et confiant Tu parles d'attachement? Oui mais quelle liberté intérieure. Merci Maëlle, tu es belle de partout!! Je pense à toi lorsque j'allume ma petite bougie le matin et là, je t'envoie tout pleins de bisous. Laura

  • #8

    Laurence (lundi, 04 avril 2011 18:37)

    Salut Maelle!
    Tes photos me laissent sans voix.. Je ne te savais pas photographe, en plus de tes autres talents..
    Continue, c'est magnifique..
    Nous, on organise toujours des bals au garage moderne.
    On dansera une petite mazurka en pensant à toi!
    Lolotte

  • #9

    nathalie (mercredi, 13 avril 2011 02:45)

    bien sur je connaissais ces images... mais parce que cette fois c'est à travers tes yeux ,ton esprit ,dans lequel j'existe un peu, que du coup ,je vois mieux le spectacle !.je ressens aussi tes doutes ,tes vides,tes vertiges,ta soif de sens et de sensations. Un voyage en solitaire est une quête incroyablement belle et difficile ,courage! il te reste peut être le meilleur à vivre. Ton chemin sur ces terres lointaines ,sont "la liberté a l'état pur" mais Sens-toi libre aussi de revenir avant la date. Tu as glaner déjà tant de choses . affectueusement ,nat

  • #10

    Estelle (jeudi, 21 avril 2011 10:09)

    Encore Merci Belle Maelle ! Ces Canyons, leurs couleurs, ton chemin, tes impressions, tes émotions...m'émeuvent beaucoup.
    J'admire, je savoure... je t'aime
    Bonne route et prend bien soin de toi et des frères et soeurs de ta route ;)
    Estelle