Un courant de solitude..en passant par le Colorado.

Je poursuis donc ma route en solitaire, et j'apprecie vraiment de plus en plus ce nouveau mode de vie. Un pouce leve vers le ciel, en attente d'une suite favorable. Prendre le temps de prendre le temps. Me sentir etre la ou je suis. Dormir au pied leve, la ou les portes s'ouvrent...et partager des bouts de ballades avec des etres humains, ou bien des chiens!

Bien souvent, on peut se demander si le choix de direction est le bon, mais je sais maintenant que notre gps interieur ne peut etre defaillant. Il faut juste savoir l'utiliser.

Je me rassure donc,

il n'y pas dans cette vie de bonnes ou de mauvaises voies!

La seule qui soit a suivre veritablement, c'est celle qui nous apporte le plus de joie et de paix possible!

 

Ouf! Ainsi donc, je ne peux plus me tromper. 

Tout chemin a ses conversations a m'offrir.

Et je continu a apprivoiser mes frustrations.

 

Ca ne calme pas toujours toute l'agitation interieure,

car si tout est un possible eclairage sur nos silhouettes, alors ou aller? 

C'est la que je me dis...juste prendre une direction, et puis apres je remets la plume dans les fines doigts de Dieu en personne!

 

Ce voyage peut parfois prendre le ton d'une sensation de vacance, et pourtant, je me sens plus appartenir tout simplement a un nouveau mode de vie...qui n'est pas de tout repos!  

 

Je suis a San Luis...et il fait deja tellement plus froid.

Eh oui, les histoires de temps et de temperatures n'interessent pas que les vieux ou ceux qui ne trouvent pas d'autres mots pour echanger de leurs personnes, ca participe pleinement au decors d'un instant a habiter, et a habiller un peu plus!

 

 

"Tu voulais trouver un espace pour te recueillir Maelle?"

Eh bien, je te met a disposition le toit des locaux de cette eglise, aux pieds des montagnes Rocheuses.

Tu es seule a present, au milieu de ces centaines de chaises conversant autour des dizaines de table..sans personnes y ayant pris place! Juste le bruit du frigo!!

Et puis un vieux piano, si tu veux jouer...?

 

Referme bien la porte a cle, demain, lorsque tu partiras faire ton chemin de croix...

 

 

 

Ballade avec un chien, sur les traces de Jesus!

Comme j'apprecie de voir Jesus libere des clous de sa souffrance!

Son envol est tout de meme une image bien plus delectable et encourageante!

 

Je lance une campagne de liberation de tous les Jesus sur leurs croix!

 

Comment pouvons nous etre en joie avec un tel boulet sur les epaules. Non vraiment, faut pas croire qu'on soit oblige de porter quoique soit, ni meme qu'on soit oblige de quoi qui que quoi!

 

Alors je vote la suppression de tout les clous. Seulement ceux qui nous font mal, qui nous maintiennent et nous retiennent..mais pas ceux qui nous tiennent, parce que c'est important parfois d'etre cloutenue!

 

Et si la liberation de toutes nos souffrances ne tenait qu'a la liberation de cette image de Jesus souffrant sur sa croix, au nom de...

 

Moi, je n'ai rien contre ce bel homme, bien au contraire, j'aurai bien aime marcher main dans la main le long d'un bout de chemin, juste pour sentir son coeur battre sous sa peau tendre.

Certain me diront qu'il est bien evidement a mes cotes, et pas juste un bout de chemin, ou au bout du chemin. D'autres, qu'il n'est plus que poussiere parmis la terre depuis fort longtemps. Et d'autres encore...et chacun pourra bien dire ce qu'il voudra, mort ou vivant, ce barbu orne m'est bien sympathique.

 

L'espoir ne tient qu'a une promesse de liberation.

Commencant par celle de nos croyances.

 

J'ai donc retente ce chemin de croix si mal vecu la veille, ...mais avec un chien cette fois-ci. Aimant, joueur et temeraire. Ca change tout, pour sur.

 

Il est connu dans le village pour etre un ami de passage. Ca tombe bien, moi aussi.

Il accompagne les nouveaux venus ou ca semble bien lui plaire.

Meme si quant meme, il a fallu nous quitter, le laisser sur le bord de ma route d'auto- stopeuse, lui et ses yeux humides, sa masse attachante, son dernier regard jusqu'a ce que la voiture m'eloigne effectivement de nos vis a vis respectif.

 

Meme lui est une partie de moi meme, un reflet je veux dire.

 

 

Forgarland, chez les cow boys et les indiens:

Ici, c'est chez Lisa, une grande dame, avec qui nous avons partage des paroles de femme. Ca fait du bien.

Bon quand meme, elle vit avec trois jeunes hommes, dont son fils.

C'est une ferme, ranch, magasin, maison...avec des animaux en tout genre, je veux dire: des en liberte, d'autres en cage, d'autres prostres derriere des barrieres, d'autres empailles, ou ne laissant d'eux qu'une fourrure.

 

Tout pour satisfaire la curiosite et les tentations d'achats souvenirs des touristes.

 

Ca me derange pas.

J'essaye juste de ne pas interpreter la larme du bison bloque dans son petit perimetre.

J'essaye juste de dire a l'homme des lieux que toutes ces histoires du passe m'importe peu...

C'est surement difficil pour eux a comprendre, puisque toute leur vie lucrative semble reposer la-dessus. Autant que de rester a l'ecoute lorsque je me sens prise au piege d'informations qui m'epuisent plus qu'autre chose.

 

Et puis toujours,

heureusement,

au-dela des mots, compris ou incompris, recus ou mal recus,

il y a cette douce sensation d'Amour qui circule.  

Balladette!

Je ne sais pas pourquoi les vieilles choses et les arbres semblant mort m'attirent tant?

Pourquoi ces images desertiques m'emerveillent tant?

Les quelques bouts de vert apparaissant de temps a autre dans ce decors ne m'enchantent pas, pour le moment. 

C'est la ou j'en suis.

 

Je laisse vivre le sens de tout cela.

C'est un processus de transformation qui me depasse, et que j'accepte.

 

Je crois en la perfection, celle qui se passe de tout jugement, ou commentaires.

 

 

 

 

 

 

Merveilleuses Great Sand Dunes!!!

Sur la route du stop, et plus precisement du Texas...

Ma maison transportable!

Tout en trilogie.

 

Parce que mieux vaut deux fois qu'une,

et jamais deux sans trois!

 

L'impair-manence est aussi une forme d'equilibre.

Halte a Walsenburg:

Y'en a une sur les deux ou j'ai dormi.

Je vous laisse deviner, imaginer...

pas de stress,

Y'a rien a gagner!

 

C'est juste un jeu pour jouer.

 

 

Sur la route...du stop!

Autre spot stop:

FIN Colorado!

 

Et dans quelques petites heures...

 

le Texas!

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    juliette (dimanche, 01 mai 2011 13:47)

    La maison de gauche!

    ...super ce jésus

  • #2

    Stéphanie (dimanche, 01 mai 2011 18:04)

    Magnifique !
    Quelle talentueuse photographe tu fais !

  • #3

    Estelle (lundi, 02 mai 2011 09:15)

    Wa ! ce désert ... tu m'en diras un peu plus ? c'est superbe... je t'embrasse bien fort ! à bientôt sur l'écran ;)

  • #4

    Samuel (lundi, 02 mai 2011 15:18)

    Maelle,

    ben je suis au Mexique moi. Je viens de voir tes photos ce dont tu parles... Je viens de me rendre compte d un truc. Ce que je pensais etre des sentiments a moi ne le sont pas, ce que je sens ne m appartient pas, c est un legue. Donc, qu est ce que je suis, est ce que je m aime? Est ce que je sais aimer, et surtout recevoir l amour... J espere que tu te remplis ou que tu te vides. Dans les deux cas tu restes au centre.
    Un abrazo

  • #5

    jean-marc (samedi, 28 mai 2011 15:12)

    presque un mois de retard... mais le plaisir est intact ! Je penche pour la maison blanche !
    à tout de suite ma bien aimée