Du Tennessee a New York: derniere ligne droite avant le Canada!

Ca y est les 4mois aux USA se sont passes..bien, je veux dire!

Incroyable, l'impression d'un temps si court!

 

Alors c'est le fameux moment de la derniere ligne droite, celle qui va me mener jusqu'a Montreal, au Canada!

 

 

Apres un bref passage au Tennessee, une multitude de rencontre encore et encore, des visages, qui ont chacun leur mot a dire, mais que je ne peux pas (et ne veux pas) tout devoiler, eh bien je prend un temps pour penetrer un peu plus dans la bulle de Jeremy, en Virginie. Il ne m'avance pas de beaucoup...mais il m'invite a rester dormir chez lui, parce qu'il est deja bien tard!

J'accepte.

Et ne serait-ce que pour le spectacle des "fire fly" (luciolles), ca vallait le detour!

Illumination!

Je serai bien allee danser avec elles dehors, et celebrer la nuit a ma maniere, mais les trois chiens de la maison m'ont barre la route!!!

Tres bien, alors je vais doucement retourner tenter de dormir au pied du sommier des  ronflements!

le lendemain,

il me depose a une station service entourree des degats de la derniere tornade passee par la! C'est la saison, y'en a plein, plein les infos!

 

Elles m'ont evite!

 

Un homme m'amene. Il chique son tabac, et me rappel que Jesus est mort pour le sens: donner du sens a notre Vie!

Je ne vais pas le contrarier.

Je souris, c'est bien mieux ainsi.

 

Apres 2h de route avec Floid, un routier bien aimable dont j'ai surtout aime le prenom,

6h avec Keven, un autre bien aimable routier,

dont j'ai surtout aime le camion.!!

..jaune comme mon pantalon!

 

 

Quant on aime l'harmonie des couleurs, c'est pour la vie...

Il me fait alors reouvrir les portes de mes previsions: porquoi s'enteter a prendre une route, lorsque ce n'est peut etre pas la bonne?

Je passerai donc plutot par l'Ouest de la Virginie!

 

Point de mire: les chutes du Niagara!

C'est parti pour le grand nettoyage!!!

 

 

Mais avant:

 

Chambre d'hotel offerte par le sherif du canton!

Tout ca parce que je n'ai pas eu envie de donner le sou au camping du coin, pour un coin d'herbe sous les gouttes, parce que j'ai plutot choisi de toquer aux portes, et que Jene et Jeanette voulant m'aider mais ayant trop peur que je ne me transforme en criminelle dans la nuit, m'ont gentillement confie au bureau de police!

J'ai dit oui, parce que je reste une inconditionnelle des surprises et autres piments de nouveaute.

Me fait donc payer une nuit au Best Western.

J'en demandai pas tant,mais merci bien!

 

 

Les chutes, ce n'est pas pour aujourd'hui encore!

Pas de grandes avancees en stop,..et puis l'orage qui n'en fini plus de s'etirer dans le temps.

Alors apres quelques chouettes rencontres avec des automobilistes et des routiers, je me retrouve a nouveau chez l'habitant.

John il s'appel. Il m'a sauve d'un ciel menacant serieusement ma situation de solitude en bord de route, la nuit arrivant a grand pas aussi!

 

Une nuit chez lui, sur le canape; quelques cadeaux culinaires que j'accepte avec joie!

Et hop, me revoila sur la route de mon acharnement a voir de mes yeux ces fameuses chutes!!

 

Le stop est laborieux. Longue attente, et petites avancees,

 

.......pour enfin monter dans la voiture, rouge, d'un homme...non parlant. Mais alors vraiment pas! Quel trajet etrange: 2 heures de route sans presque rien se dire, silence apres silence, juste un sourire de temps en temps, histoire de se dire qu'il ne s'agit pas d'une bouderie. Juste d'une autre maniere d'etre ensemble!

Comme deux sages faisant fi de bavardages peut etre inutilles!

Bien aimable...bien qu'etrange!

 

Nous sommes dans l'Etat de New York! Le dernier avant la frontiere canadienne.

...et la vigne redebarque dans ma vie!

Elle me parle d'une region de France que j'ai quitte il y a 4 mois!

Avec emotion,    et resolution!

 

Il me depose sur le bord, non pas de la route, mais de l'autoroute!!!! Mon Dieu, je veux bien croire quand meme que quelqu'un va me sortir de cette situation semblant impossible!

 

Les chutes du Niagara!!!!!!!

C'est Christopher qui me tire de l'endroit pas tres commode ou je me trouve pour faire du stop!

C'est lui qui m'amene voir ces litres d'eau en cascade (qu'il a deja vu et revu)!

Juste le temps de changer de vehicule chez lui, et hop, des kilometres pour assouvir mon fantasme!

Il pleut. Et c'est beau ce poster sous les ombres de l'orage!

Mais je ne suis pas epoustoufflee! Me dis qu'y faudra que j'y retourne si je veux les voir d'en bas...en bateau!

 

Encore un homme adorable, qui me fait rire, et qui me touche de beaucoup!

De sentir les vibrations sensibles d'un etre, de sentir nos etres si ephemerement en partage...ca me fait monter les larmes!

C'est vraiment beau l'humanite, lorsqu'elle sait se delivrer des carcans du jugement.

 

C'est lui qui m'heberge deux nuits durant.

Un canape de plus s'inscrit sur la liste de mes "sortes de lit"!

Il me laisse sa maison et part travailler.

J'ai le temps de me prendre en soin.

Partir, quitter...prendre le train!

Marre du stop, alors je craque pour une lignee en train!

Parce qu'envie d'une transition tranquille, reposante, confortable, qui me laisse l'entiere possibilite d'ecrire, lire, penser, dormir...me taire.

Pour changer d'ambiance.

Pour arriver en ville avec plus de facilites!

 

C'est Christopher qui m'amene...a 4h du matin!

 

Deja peur que ce ne soit qu'un voyage aux saveurs ephemeres!

Peur de replonger dans les vieilles eaux.

 

Le passe me rattrape,

le futur m'attire.

 

Pour ne pas que je zappe, que ca me gatte,

que ca me gratte,

je respire.

Toujours dans le train, a deux doigts de m'evanouir de fatigue,

mais je tiens le coup.

Les paysages vallent que je reste en eveil: montagnes, lacs et rivieres, et toujours ces maisons aux allures d'amerique!

Inondes: l'eau a mange les bords, quelques routes et maisons qui se sont laisses surprendre!

Il n'empeche que c'est beau,

il n'empeche que ca peche!

...quelques centaines de miles plus loin,

les papiers sont donnes,

les tampons distribues,

le train s'apprete a passer la frontiere!

 

C'est ici, dans ce champs, qu'elle se dessine,

invisible a l'oeil nu!

 

...Canada!

 

Me voila!

 

 

 

Nous sommes le 28 Mai.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    jean-marc (mardi, 31 mai 2011 19:39)

    quand même c'est pas humain ces rapports que t'as avec les policiers autochtones, accolades par ci hotel par là ... on n'a jamais vu ça!!!
    Attention côté Canada, on les appelle si je ne m'abuse, Police Montée ! Ambiance garantie !!!
    Bienvenue au Canada Maëlle ! En toute confiance, en toute prudence néanmoins, please !!!
    à bientôt

  • #2

    Laura (mercredi, 01 juin 2011 08:44)

    Dis-moi Maëlle, n'y aurait il que des Laura qui prennent en stop ? Bon je comprends, des routières il y en a peu, mais tout de même des femmes au volant aux States ça existe où sont elles? En tous cas je te verrais sur le bord de la route sûr que je t'emmène, tu respires la vie, la liberté, la connexion subtile, si subtile, fine,du dedans du dehors, et puis ça danse bien mademoiselle ! très touchée par les photos de ta danse au milieu des fontaines avec les enfants ... Je vais suivre aussi ta route au Québec, ambiance garantie, Jean marc a raison et ta rencontre avec les baleines; pour moi, une de mes plus belles émotions .
    Je t'embrasse fort

  • #3

    nat (jeudi, 02 juin 2011 05:13)

    salut à toi la clown-charde ,je vois que ta bonne étoile ne te quitte pas, sans doute aura t elle concentré toutes ses forces à te préserver ,toi ,sur ce chemin magique et périlleux . Une pensée donc pour tes parents qui doivent moyennement apprécier ton voyage initiatique !? j'ai entendu cette phrase aujourd'hui hui ..."dépêches- toi de vivre ou dépêches- toi de mourir" ...c'est parfois ce que ton grand voyage m'inspire ..."go and see my love"

  • #4

    Laure Kal (mercredi, 15 juin 2011 09:02)

    hello Maelle,

    AH Le Québec t'attends, va... Je t'embrasse fort de là où tu traines tes semelle de vent.