Manitoba, plutot sympa!

Ca y est, c'est le jour de partir.

Le brouillard est encore la, mais un peu plus dissipe!

 

On peut me voir tendre le pouce,

et je peux me regaller des paysages de depuis la route!

 

Reprise du stop en joie!!!

Je quitte Wawa.

 

D'un autochtone a un autre, j'en arrive a un chauffeur routier, nomme Darren!

 

Il va jusque loin dans le nord du Manitoba.

 

Deux longues journees de route a ses cotes, et a peine une vingtaine de phrases echangees!

Cela nous allait comme ca.

C'est qu'on avait pas grand chose a se dire, et que l'acceptation de ce silence entre nous, nous a amene a une bien belle et forte conversation sur la Vie, le travail et l'Amour, deux heures a peine avant de se quitter!

Fallait bien qu'ca sorte! 

Et puis, j'ai quand meme bien eu envie de le masser. Alors il y a eu droit pour deux fois, pour son grand reconfort, et mon super plaisir!! 

 

Il semble apprecier ma presence,

dans ce silence ou il s'en passe des choses!

 

 

Ca c'est son camion!

Et ceux-la, ceux qui nous ont suivi jusque la!

 

Et comme je ne pouvais manquer d'immortaliser cette rigolotte de situation routiere, je vous l'offre par la meme occasion, et l'intitulle simplement:

 

Juste pour "rire"!

 

 

Une image bien representative de ce  Grand Nord du Manitoba!

 

Welcome!!!

Symbole des ameridiens un peu partout dans les reserves.

 

Et partout ou l'idee de laisser des traces par eux, au nom de leur peuple, se manifeste! 

 

Le reste du temps, j'ai regarde passer les paysages!

 

 

 

 

De la brume noyant ceux longeant le Lac Superieur,

aux kilometres de forets boreales elle-memes a perte de vue,

pour en arriver aux platitudes cultivees du sud du Manitoba,

qui se sont peu a peu transformees en platitudes boisees, a perte de vue toujours...en remontant vers le Grand Nord!

A force de ne pas s'arreter, j'accepte qu'il n'y ait aucune pause de loisir! Juste celles necessaires a la vessie ou a l'estomac!

 

Mais Darren, il a du sentir comme ca me fait souffrance parfois de "laisser passer"! Alors exceptionnellement, il s'arrete,

et ce sera pour prendre un instant a regarder des pellicans, en plein buffet "saveur poisson"!

Grands Rapids

Nous arrivons a Grands Rapids.

Le temps d'un resto...rapide,

et puis ben, c'est le moment de se quitter!

Parce que j'ai eu ma dose de route eternelle vers le Nord...

Je le laisse continuer sans moi!

 

Autour du camion, du lieu, de moi, pleins de chiens fort accueillants, a s'en rendre attachants! Des "huski" pour la plupart.

Je tente d'en embarquer sur mon chemin, mais je manque visiblement d'interet nourricier pour eux.

Aux moins quelques caresses!!!

 

C'est une libellule qui s'attachera a moi.

Il faudra que je la force a quitter la plateforme de ma main,

pour lui trouver un lieu d'atterissage plus adequat!!

Le feeling m'amene a un moche de coin, pour un surperbe coucher de soleil!

Puis a m'en aller finalement de l'autre cote du pont pour un cleanage corporel dans les eaux profondes de l'encore gigantesque lac Winnipeg,...a la tombee de la nuit! 

Juste le temps de monter ma tente, d'y plonger mes affaires, avant d'etre recouverte entierement de ma hantise la plus severe: les moustiques!

Plus nombreux ici encore!!!!

 

(Si personne n'avait invente la moustiquaire jusque la, je pense bien que j'en aurait fait l'etude de ma vie!..........Je plaisante bien sur!...Donner ma vie a ces monstres!!! Non mais!)

 

 

Admirer le vol majestueux des pellicans, semblant si forts et si fiers dans les airs, aux cotes de leurs comperes: cormorans, martins pecheurs, mouettes et libellules geantes!

 

Les "leches vitrines" sont en nombres ici aussi. En pleine phase de reproduction.

Alors ils jonchent l'herbe mouillee au petit matin, et viennent se skotcher a mes vetements lorsque je tente de me frayer un chemin dans leur foule!

Si fragil animal que je deplace avec precaution,...ou que j'ecrase malencontreusement de mes grosses chaussures, aveuglees par leur nombre!

 

 

En cherchant a deposer mes poids quelque part pour aller decouvrir le village avant de partir, je rencontre Jamie, une native d'ici, qui se met en route pour me faire voir a sa maniere, les lieux qu'elle aime et qu'elle connait si bien. Si heureuse de me faire partager de ce territoire qui lui ait si cher!

Je la suis partout ou elle a a poser ses affiches pour le prochain evenement organise par la structure sociale et culturelle pour laquelle elle bosse!

 

 

 

Sensation forte au bord des portes du barrage: d'une puissance presque evanouissante cette pression de l'eau qui s'evacue...comme pourrait etre l'energie d'un cheval tenu enferme trop longtemps dans une ecurie..et a qui l'on ouvre enfin la porte!...comme a chaque fois que la liberte arrive a s'echapper, c'est puissant! 

 

 

 

Ca la en-bas, c'est une structure construite specialement pour la celebration d'une fete importante pour les "natifs": le Pow Wow!

Il aura lieu ici dans six jours...mais je ne souhaite pas attendre ici d'ici la!

 

Alors je tache au moins de profiter de ce qui est deja la, en me disant que decidement, peu importe ou je suis, le tout, c'est d'y etre!

Ici c'est etrange l'ambiance qui regne!

Une population d'amerindiens dont j'aurai surement beaucoup a decouvrir, tout comme ces terres du Nord, paumees aux yeux du monde! Comme presque esseulees.

 

Je m'y sens un peu comme dans ces villages de la steppe mongole, isoles! 

 

Je retourne manger le meme genre de sandwich que la veille au soir (pain toaste avec un oeuf fri, trois feuilles de salade et deux tranches de tomate, le fameux fromage a hamburger...et de la mayo!), parce qu'il n'y a pas d'autres choix dans les environs de ces bois...

et pis m'en vais me saisir a nouveau de cette route! 

Deux autres chauffeurs routiers m'acheminent.

Puis deux femmes prennent le relais.

Ca va vite tout ca! Et heureusement, parce qu'il ne fait pas bon rester sur ces routes isolees, si peu frequentees, dans ces bois boises a l'etouffee!

 

La fille et la mere, deux amerindiennes, comme la plupart des gens qui vivent ici!

La fille, Stephanie, me met en lien avec un grand ami a elle: Gordon!

...dans la ville de:

The Pas

Histoire d'avoir un toit, au regard de cette pluie qui menace de durer...

 

...et en effet, ca dure deux jours!!

 

Alors ,comme je suis invitee a rester le temps que je veux, eh bien je reste!

Je suis plutot bien tombee ici, chez cet homme du social, qui vit avec ses trois enfants et sa niece! 

Je ne sais pas trop comment y faire avec tout ces enfants, mais mon regard accroche immediatement avec celui de Gordie, le plus jeune!

Un enfant d'une lumiere insaisissable. Un etre bon, tendre et timide. Et beau. Si beau!

Il me fascine vraiment, et je me sens appellee a le regarder comme s'il portait en lui toutes les reponses aux enigmes de ce monde!

Lui aussi m'observe. Comme un ange qui ne me quitte pas d'un battement de cil!

 

Et puis il y a Nico, le petit chien, dans le role de la mascotte!

Et puis le chat blanc et le chat noir!!

Et puis les gens de passage, comme moi, que Gordon se met comme dans le devoir d'accueillir! Peut-etre est-ce aussi reellement un plaisir?

 

...et tout ca dans un petit mobil-home sur patte!

Et ca rentre! 

Pas simple de trouver a communiquer avec les enfants, alors que Gordon s'affaire a droite et a gauche!

Heureusement, il y a "Le Seigneur des Aneaux" qui reunit nos regards dans une meme direction. C'est deja ca de partager, je me dis!! Et je me laisse happer par ces images aussi. Le 1, le 2, et puis le 3!!! Dans une meme journee!

 

Passionnee que je suis par nos amis les betes, je vous livre un court roman-photo que je me suis bien amusee a realiser! Avec dans le role du chien, Niko, et dans celui du chat Snowbell:

J'offre un tres bon moment de massage au pere!

Ca nous touche tous les deux, a l'endroit de la ou ca se rencontre, a taton de mes doigts sur les battements volcaniques du dedans de sa chair.

C'est fort, et c'est un privilege de toucher l'humanitude de la sorte!

 

 

 

 

La pluie a fini par se taire.

Le soleil par revenir,

accompagne toutefois de quelques nuages, au cas ou y'aurait encore des trefonds a laisser s'exprimer.

Il est temps de reprendre la route,

je le sens,

je le sais,

je le veux!

 

 

Gordon et Gordie m'amenent jusque la ou ils m'avaient recupere deux jours auparavant: sur le parking du Tim Horton!

C'est alors que la main de l'enfant s'ouvre, et me delivre un anneau! Celui du film.

Celui du lien. De l'union.

Et moi qui me demandais justement si Jesus me demanderait un jour en mariage!!

Si ce n'est pas le cas, alors qu'est-ce donc la que ce nouveau present de parcours?

C'est enorme!

Les larmes me montent, mais je les retient, de peur que l'enfant n'y comprenne rien de combien ca me touche!

Je ne sais meme pas m'y prendre pour le serrer dans mes bras ce petit ange. 

Il m'aura fallu du temps pour m'en remettre et reprendre le cap de ce qui est encore a venir!

 

Le pouce tendu, encore emue, je n'attends plus.

Je laisse faire.

 

 

Vient une femme, coloree de sa peau d'amerindienne, 

qui m'amene jusqu'a:

Cranberry

Je m'y arrete juste le temps de plonger de plus pres mes yeux dans le lac, et puis danser sous les perches d'un tipie denude, et puis regarder arriver un train,se decharger pour se charger encore, et repartir, ou plutot, continuer...

Bien belles images que celles de ces vieux wagons emportant des visages d'enfants semblants clandestins dans ces boites de feraille a ciel ouvert!

Alors je suis le rythme et m'en vais continuer a mon tour!

 

 

 

 

 

 

 

 

Un homme bienveillant s'arrete et m'amene jusqu'a:  

 

Flin Flon!

Quelle destination!!!

Je sentais bien que j'allais y vivre des choses importantes,...mais pas ce point!

 

Je me mets tout d'abord en tete d'aller penetrer les flin flon de la mine!

Personne a vue. Alors j'y penetre sans permission, pour m'aventurer seule dans les entrailles de ce monstre de batiment! A me faire peur en face a face avec ces grosses machines activant encore, de leur genre vocal attitre! Je m'imisce encore un peu plus...jusqu'a tomber sur quelqu'un a qui je demande a pouvoir aller plus en profondeur...au coeur meme du mystere de ces sources premieres et precieuses!

Mais ce n'est bien sur pas possible, meme que je comprends vite pourquoi vu tout leur attirail! C'est que ca demande tout un equipement et des examens tres tres serieux pour obtenir l'autorisation d'aller "en-bas" dans le noir!

Et meme que de toute facon, ce genre de visite pour curieux de mon espece ne se fait plus...depuis l'histoire des avions qui ont fait boom boom dans les deux tours!!

 

C'est ok.

Ca me va.

Je suis deja bien comblee par ce que j'ai pu deja en voir...en douce!

Et part le temoignage de ces hommes y travaillant...dur dur!!!

 

Soit,

alors je pars a la decouverte du village maintenant...baigne dans des lumieres de fin de journee!

Tres beau village plante dans les roches des paysages d'ici.

Quelques maisons sur pillotis; quelques couleurs aussi.

Des regards et quelques echanges bien sympathiques!

Un temps pour ecrire, pres de quelques familles de canard, avant de partir trouver un perchoir pour mes reves de cette nuit.

 

 

Et puisqu'il m'a ete insuffle l'idee d'aller me "tenter" a Phantom Lake,a quelques pas d'ici, alors j'y vais bon train..et en voiture, puisque l'homme a qui je demande mon chemin m'invite a m'y conduire!

 

 

...Prendre un temps pour faire ricocher quelques "gong" d'un jeu de balancoire a un autre!  

...avant d'aller me coucher...avant que les moustiques ne s'excitent de trop!

 

De la, a nouveau les portes s'ouvrent grandes pour accueillir les demons de mes pensees les plus morbides: toujours toutes ces peurs qui rodent autour de mon inadaptation au milieu sauvage. Alors je m'en fais des tas de film de ces poilus de protagonistes!!!

 

Heureusement aussi, j'y survie! 

Nous sommes Samedi...et une sacre journee m'attend.

Les nuages sont encore bien epais, et teintes de gris. 

 

J'offre un petit tour de ballancoire a mon nez,

histoire qu'il n'y en ai pas que pour mes fesses,

 

et puis la,

et bien la,

 

 

ET ben c'est le grand moment de "The Story" de ce periple, entre autre parmis tant d'autres certes, mais quand meme, voici la plus terrrrible et en meme temps la plus drole des histoires qui me soit arrivee pendant ce voyage:

Je quitte donc Phantom Lake pour aller me poser sur un nouveau lieu de stop!

Envie que ca trace alors je prends meme pas l'temps de faire un brin de toilette la ou l'homme en pique-up me depose!...et puis si, finalement, je vais aller me les brosser ces dents!

Alors je laisse toutes mes affaires sur le bord de la route et m'en vais vite fait raffraichir mon haleine!

Cinq minutes a peine.

La suite de l'histoire est previsible, et dans ma tete, alors que mes dents se blanchissent, ne me quitte pas l'idee que le pire arrive! Comme un mauvais pressentiment...qui me fait me depecher.....

mais trop tard!!! Ce en quoi je ne voulais pas croire c'est bel et bien produit!

Sur la route...plus rien...tout disparu........juste la casquette du voleur laissee a la place, comme la trace laissee par tout grand hero!

Ma premiere pensee va pour Margaux, elle meme pillee de toutes ces affaires il y a peu...en Amerique du Sud!

Premiere parole echappee: Oh my God! Repetee a plusieurs reprises, ca donne:

"Oh my God, Oh my God Oh my God!", d'une voix que je ne me connaissais pas encore!

Bien regarder le lieu du crime, frotter mes yeux en esperant que ca fera reapparaitre le tout!

Panique a bord!!!! Les sirenes d'allarme s'allument les unes apres les autres!

"Malheur malheur", comme dirait Elo!

J'y crois pas, c'est pas possible!

Et ma confiance alors? Que vais je en faire maintenant??

Que vais-je devenir sans presque plus rien: dans ma tete commence a defiler le listing de tout ces biens materiels voles, et donc perdus a jamais!

...jusqu'a laisser poindre le constat de ce qu'il me reste: les habits que je porte, et mon petit sac rouge avec heureusement tout mes papiers!

Mais plus rien pour dormir, me couvrir, me changer, ...plus de toit non plus...et donc tout un tas de poids en moins, pour sur! (un avantage!?)

De la valeur sentimentale, pour sur, mais haute valeur financiere aussi!

C'est trop pour moi...les larmes me montent, et bien plus encore lorsque je tente d'expliquer ma situation a quelques habitants de Flin Flon!

Je suis mise en lien avec la police...et une policewoman ne tarde pas a arriver, desolee pour moi (parce qu'il n'y a pas vraiment d'espoir selon elle de retrouver mes affaires au vu de l'immensite du territoire et de l'eloignement des reserves amerindiennes!), mais restant tres souriante et calme. Ca me sidere! C'est que c'est pas une surprise pour elle ce genre de situation! Mais c'est que ca signifie bien des perturbations pour la suite de ce voyage pour moi!

J'insiste pour que nous allions voir plus loin sur le bord de la route, au cas ou quelques "rejets d'apres gavage" auraient eu lieu!

La policiere n'est pas optimiste du tout, et moi sous le choc, realisant peu a peu l'ampleur de l'evenement, me faisant deja presque une raison: c'est surement un cadeau du ciel! Un podium m'attend au bout du tunnel! La Vie ne saurait etre cruelle!!!

Dans ce genre de situation, on a vite fait de se faire une raison pour avaler sa salive avant que ca ne deborde de trop sur les pupilles; pour tenter de digerer l'inconcevable; l'irrecevable realite d'un evenement trop abrupt!

...Et patapouf! Aussi incroyable que cela puisse m'apparaitre, image stupefiante: j'appercois au loin un amerindien deguise en "moi", le gros sac sur son dos, le chapeau de cowboye sur sa tete, et le baton de marche qui soutient sa position d'auto-stoppeur..completement saoul, ivre, imbibe d'alcool!!!

Un rire m'echappe. C'est comme une image de moi faisant du stop...mais un moi a la derive!

Hop, hop hop! Je sors de la voiture, salue cet homme que j'ai presque envie de remercier pour sa stupidite...parce que ca aurait pu etre des jeunes en voiture partant bien loin!

Lui il a le sourire, ne realise peut etre pas tres bien la situation, se laisse enmenotte et enfourgue dans la voiture!

Pas envie de porter plainte, non. Cet homme va simplement allait dormir un bon coup au poste de police avant d'etre relache dans les brides de sa vie du dehors!

Ryan il s'appel.

Je lui rend sa casquette, le remercie...et remercie ce meme God que j'interrogeait il y a quelques minutes a peine !

C'est que tout cela est alle tres vite.

 

Et me revoici a nouveau deposee au meme endroit du demarrage de cette histoire, comme une boucle bouclee, comme si rien de tout cela ne s'etait reellement passe!

   

 

Écrire commentaire

Commentaires: 13
  • #1

    Laëti (samedi, 13 août 2011 18:54)

    Ton histoire est vraiment sensationnelle!!! C'est ça la vie! C'est ça le miracle de la vie!!
    Et non, la vie n'est pas si cruelle! Elle t'a fait un cadeau! Elle te redonne ta confiance... c'était juste pour te tester!!!
    Alors continue de croire en toi!
    Super!!! Belle-Maëlle!

  • #2

    Lorka (dimanche, 14 août 2011 10:56)

    "un moi à la dérive"... hé, hé, tu dois pas être du mauvais côté ma grande, alors !! je t'embrasse mille fois, chère Maëlle, ta route parsemée est un vraie plaisir à lire. J'y reviendrais plus tard.take Care !

  • #3

    nat (lundi, 15 août 2011 18:02)

    bouho! le choc !,faut pas être cardiaque!..ce sac!... il s'évapore et le rideau tombe, vite ,fort comme une guillotine .Mais le monde continue ,le monde s'en fout ,comme tu as du te sentir seule! Heureusement tu as réagis rapidos!
    Le miracle qu'est ton chemin ,se confirme! ta prudence + l'aide du ciel te mèneront au bout du chemin ,au delà du chemin . big kiss

  • #4

    marcolas (vendredi, 26 août 2011 01:49)

    ouwahou! un vrai thriller ton aventure..

    je te dis à bientot avec les mots que je tai promis

    beso

  • #5

    Stéphanie (dimanche, 28 août 2011 11:52)

    Ha ha ! Mais c'est une histoire drôle !
    ;)

  • #6

    Gastefano (jeudi, 01 septembre 2011 13:54)

    Ciao maelle la belle errante....
    Vrai....j'sais pas quand nos pas se recroiseront quand ils ne semblent point converger vers un certain point de départ gascon...!
    Mamma mia,che grande dame de la vie tu fais...che beau périple ! Maelle ,la chevalière pietonne en coeur et sans pétoche !! Belle aventure et beau courage de confiance en l'Inconnu que tu t'offres là! je reçois bien tes mails et m'en vais suivre le fil de tes traces, tes pas, tes mots,tes images , de temps à autre...lorsque me sentant trop immobile en mon petit périple sudiste, je m'aère via blog vers le grand nord en ta compagnie...même si je ne me promène à travers toutes tes images (une seule me suffirait quand il en pointe 20 grâce à ces fautives numériques...mais bon ,c'est mon côté préhistorik..!) je me laisse emporter par tes mots voyagés et c'est bien ,c'est bon...
    Pour sur que tu vis pleinement cette magie de l'Inconnu voyagé...pleine de la Confiance Absolue et faisant fi de la Peur aux milles visages si on lui laisse la place, aller vers son demain déjà tout de suite...!(oh le bel épisode du sac et du rien soudain...j'ai frémi et ri avec toi) brava... Je t'imagine quelque soir en ta tente ( j'ai sa soeur jumelle! o si frêle mais si rassurante petite maison à soi quand perdu retrouvé au milieu d'un nulle part qui est partout!!)posée là en quelque endroit de nature comme une apparition dont les animaux s'étonnent, entourée d'yeux,de museaux, de bruits sauvages et inconnus qui sont ...la vie ...faisant un peu peur peut-être au début, mais finalement bien reposant quand on a laissé filer nos urbaines peurs éducatives des temps modernes...et Ô la bienvenue du jour qui se lève...! Dans l'attente de nylon nocturne comme en ces cavernes d'antan, on n'a pas beaucoup changé non....
    Allez, bonne rencontre avec ce grand nord canadien....je t'envie autant que je t'accompagne...
    Le meilleur sous tes pas et sur ta tête...
    A un jour, ici ou là....au moins tant qu'ici bas !
    Bises à toi et belle force cheminante...
    gastefanO

  • #7

    juliette (jeudi, 01 septembre 2011 22:47)

    Un des enseignement de jesus " si quelqu'un vole ta chemise, donne lui ton pantalon"
    non pas par gout du sacrifice, oh non... mais par compréhension que l'Amour est tout ce qui existe, est tout ce que nous sommes. Dès lors, il ne laisse personne dans le besoin. Nous pouvons rester tranquille quand il semble que quelqu'un nous "vole" quelquechose, car nous sommes certains que quelquechose de mieux va arriver, puisque l'Amour ne peut que prendre soin de nous. A condition de rester ouvert à la réception, et de ne pas refermer avec les peurs de perdre.
    Tu as retrouvé le sac à dos, mais je suis sûre que si ça n'avait pas été le cas, quelquechose de mieux t'attendait. Comment l'amour pourrait-il t'abandonner??

  • #8

    Javier Bushong (samedi, 04 février 2017 04:11)


    Wow, wonderful blog format! How long have you been blogging for? you made blogging look easy. The entire look of your web site is fantastic, let alone the content material!

  • #9

    Albina Brin (dimanche, 05 février 2017 05:25)


    Incredible! This blog looks just like my old one! It's on a totally different topic but it has pretty much the same layout and design. Wonderful choice of colors!

  • #10

    Linda Wollman (dimanche, 05 février 2017 07:23)


    Appreciate the recommendation. Will try it out.

  • #11

    Hsiu Mckinney (dimanche, 05 février 2017 11:59)


    Keep on working, great job!

  • #12

    Loma Shumway (lundi, 06 février 2017 09:58)


    Heya i am for the first time here. I found this board and I to find It really useful & it helped me out a lot. I'm hoping to give one thing again and help others like you aided me.

  • #13

    Lorna Rowlett (mercredi, 08 février 2017 19:35)


    whoah this weblog is wonderful i like studying your articles. Keep up the great work! You realize, a lot of persons are hunting around for this information, you could help them greatly.