Alberta, c'est aussi ca!

Gordon me reveille, reste aussi silencieux que moi, et m'amene sur la route qui mene aux montagnes.

 

Differentes personnes m'y acheminent...et je ne peux m'empecher de voir la tristesse de ces vies sans Vie...et sans envies meme!

"Pourquoi meme y penser (me diraient ils), puisqu'il y a tant a faire pour nourrir le porte monnaie! Et puis travailler, c'est bien. C'est plus que normal meme. ET meme que prendre du temps pour soi, ca ne rime a rien! Disons qu'c'est pas ca qui nourrit son homme...parait-il!"

 

Enfin bon,

treve de jugement.

Parce que ca aussi, ca ne rime a rien.

Cardston

Me voici donc arrivee a Cardston, la ville la plus "mormone"du Canada!

 

 

A la bibliotheque, j'y rencontre Drew, un cycliste qui, peu a peu, me donne l'envie d'en faire de meme. Deja que ca me trottait dans la tete: voila la manifestation d'une envie latente! Meme si ca ne m'attire pas de prime abord, pour tous les efforts que ca demande, l'organisation, les connaissances a avoir en matiere de deux roues...j'ai bien envie de m'y essayer quand meme! Une maniere de voyager ecologique, economique, autonome, et qui permet surtout de prendre le temps avec tout ces paysages de reve!

 

Alors je l'accompagne, a pied, jusqu'a ce qu'il prenne son envol...me laissant bien desireuse qu'un velo m'apparaisse, pour le suivre!!

Je continue avec mes petits petons, ma ballade en solitaire: trois chevaux, une riviere, des oiseaux,...et toujours quelques moustiques bien de saison!

Je continue en ville, en visite, jusqu'au temple mormon, ou je suis accueillie par une devouee des lieux!

Elle tente finement de m'amener a la conversion, mais les splendides tableaux de Jesus me suffisent amplement.

 

 

Comme je l'aime cet homme...comme je l'admire!

Puis m'en vais voir un spectacle de "live theatre" (un genre de comedie musicale des annees 50), en passant par la, m'imiscant dans la salle, l'air de rien...

J'ai rien compris des details de l'histoire racontee, chantee, dansee, mais en bref, encore une histoire d'amour, dans une bande d'individu melant l'idiot, le malin, le fort et le maigrelet, le courageux et celui qui se lance des defis a se pisser dessus, un papa et une maman, des amis et des pots de fleur!!! Bref, un bain d'humain tels qu'ils se representent encore et toujours, quel que soit l'epoque annoncee!

Mais, un genre de comedie bien d'ici, super excitant a regarder pour moi!

 

 

Il est juste grand temps maintenant que j'aille enfin rejoindre les montagnes!

Les Rocheuses!!!!!!!!!!!!!!

Waterton Lake National Park:

Un vieil homme qui a le temps, prend le temps de m'amener jusqu'a l'entree du parc Waterton, situe a la frontiere du Montana (aux USA), et de l'Alberta (au Canada).

 

Ici, tout se paye, et a prix fort!!

Pas envie de nourrir le profit, alors j'en paye quand meme le prix en trimballant mon "boulet" de sac dans l'espoir qu'une porte s'ouvre...

Mais vu que personne ne daigne sourire a ma quete, j'applique le systeme D(debrouillardise), et trouve une planque!

C'est quand meme fabuleux, ici, partout dans le village: y'a des chiens de prairie qui rentrent et sortent par tous leurs trous, des cerfs, biches et bambinos en liberte, et semblant si bien accomodes a l'Homme...c'est que eux aussi ils en profitent!

Alors on peut les approcher de pres (meme si c'est formellement interdit!), meme qu'y en a un qu'est venu me lecher la main, et meme que j'ai pu a mon tour le caresser...et toucher ses cornes! Merci.

Ballade 1:  Bertha Lake

 

Dur dur le moral!

Et c'est pas que la peur des ours...mais parfois les idees sombres rongent les coins des superbes paysages qui s'offrent a nous..

...retour a l'animalite!

et aux sources!!

Ballade 2:  Cript Lake

 

Je ne sais par quel effet le vent a tourne dans ma tete?

Peut-etre le fait de m'etre devidee sur les pages d'un cahier?

Toujours ce fameux effet secondaire de la confession!

 

Le fait est que ce deuxieme jour de marche dans les Rocheuses m'a vraiment enchante. Tout dabord parce que les paysages sont grandioses, et puis parce que j'ai pu prendre le temps de les contempler a ma guise (meme si c'est jamais assez il me semble!)

...retour au village de Warterton!

Un ours,...au loin, que je n'ai oser approcher au cas ou la mere roderait aussi dans les parages!

 

 

 

 

 

 

 

 

un camion de mes reves,

 

 

et une voiture a faire rever...juste pour un petit tour!

Il est l'heure de dormir, sur un terrain mine par des chiens de prairie, pas loin de ma "planque a sac".

Ballade 3:  Cameron Lake

 

Prete pour un troisieme jour de marche, meme si les pieds ne sont pas au meilleu de leur forme!

Superbe randonnee, magnifique, epoustoufflante, agreable...ou j'y trouve ma place de solitaire, a la croisee de quelques sourires d'etres "humains".

 

Je peux observer quelques grosses marmottes, et appercevoir au loin, presque fondus dans la roches, des chevres et boucs de montagne, tout de blanc vetus.

 

La neige est la encore, autour et sous quelques uns de mes pas.

Mise en valeur.

Parce que la nature, en plus d'etre belle, sait s'appreter pour ne jamais cesser de nous emerveiller.

 

Alors, je regarde ces montagnes sans ages,

juste sculptees par un temps qui ne me parle que d'intemperies.

...retour .....

 

j'arrive au village completement lessivee, les pieds criant de douleur: il est vraiment temps de reposer le tout maintenant!

Et comme Dieu a des oreilles, le gardien de mes affaires pour cette journee, Jimmy, me donne le code d'acces pour aller me relaxer a la piscine du village, avec bain chaud et douches!!  Il me souhaite un agreable moment de detente, me donne l'adresse d'un bon restaurant (a-t'il lu dans mes pensees?), et m'invite a prendre le temps avec tout ca!

Wahouhou! Merci Jimmy!!!

 

Alors je me prelasse, bien entourree par quelques regards curieux de mon genre de femme....

.....et cette petite fille qui me demande comment je m'appelle et d'ou je viens??...en pleine douche, la mousse du shampoing dans les yeux!! Adorable.  

 

...J'm'offre ensuite un restaurant en tete a tete avec la mienne!...malheureusement trop epice a mon gout...mais je ne vais pas livrer des plaintes en plein bain de perfection!

 

Ce soir, moi dormir pres du lac Waterton, la ou personne ne vient pour la nuit, avec une vue pas loin d'etre aussi imprenable que pour ceux qui demeurrent a l'hotel de prestige plante juste en haut des pieds de la colline ou je me trouve.

Seule.

Donc, peur.

Mais j'y survivrai! He!He!  

Mes pieds sont vraiment en peine.

Je leur ai promis du repos pour aujourd'hui...mais je ne peux m'empecher d'aller crapahuter en haut de la colline des mon reveil...juste pour prendre mon petit dej'!

Je serai bien allee plus haut encore

...mais ....

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de quitter, pour s'en aller.

...et temps pour le chien de prairie de me saluer!

Je fais du pouce pour aller rendre visite a:

 

Red Rock Canyon!

...avant de quitter definitivement la parc Waterton.

 

Un homme du nom de Greg me ramasse avec plaisir, et s'invite meme a fouler quelques pas avec moi une fois la-bas.

Il gere si bien sa vie, et ses choix de vie, qu'il a vraisemblablement suffisament d'argent maintenant pour voyager plusieurs annees sans s'en soucier!

Lui, pour l'instant, il est en jeep.

Il se dit vagabond, alors bon! 

J'aurai bien poursuivi quelques jours avec lui...mais non!

 

Le fait est qu'il est alle en Alaska il y a peu, et qu'il m'offre sa carte routiere de la-bas!

 

Nous quittons le parc ensemble,

puis nous quittons a notre tour!

Apres lui, un petit tour en voiture avec deux jeunes gars qui m'amenent jusqu'au prochain village bordant la route, parallele aux Rocheuses!

Pincher Creek

Les conditions optimales de la bibliotheque m'appellent a rester ici le temps de f"faire mes devoirs"!

 

J'y apprends aussi qu'un Pow Wow (celebration traditionnelle musicale et dansee des amerindiens) a justement lieu dans le village d'a cote ce we!

Parfait...

 

meme si j'apprehende un peu de me retrouver seule dans une reserve! 

Une ballade de fin de journee le long de la riviere,

...jusqu'aux collines environnantes!

 

 

Mes jambes et mes peids n'en peuvent plus, vraiment de chez "vraiment plus"!

 

Je me resigne donc a aller dans un camping pour y deposer tout mes poids!

Pas folichon de me retrouver encastree entre une caravane geante et un mobilhome!

Mais bon...le corps goute a la legerete!

 

Lucky que je suis (ce pourrait etre un nouveau surnom!), meme si le matelas pour cette nuit fut terriblement inconfortable, le gerant du camping accepte de garder mes affaires cachees dans son atelier de bricoleur...le temps que j'aille assister au Pow Wow!

 

 

...juste avant,

aller m'immerger dans les eaux claires de la riviere du village,

celle-la meme qui me draguait hier soir! 

Acheter deux trois victuailles,

en manger certaines sur le bord de cette meme riviere..un peu plus loin.

 

Puis prendre ce dont j'ai besoin pour aller m'aventurer dans la reserve du village de Brocket! 

Pow Wow!

De la, me voici dans le bain de tout ces amerindiens, magnifiquement, superbement costumes pour certain et certaines, tout ages confondu! Beaucoup beaucoup d'enfants!!! Peut-etre plus surpris que les adultes de me voir ici.

Il faut dire que je suis une des rares "blanche" a roder par ici! Bien des regards me le font sentir, et pas tous agreables. Quelques uns m'abordent et me souhaitent la bienvenue...mais c'est pas pour autant que je me sens completement a l'aise.

Meme pas ose aller joindre mes mains a celles des autres, dansant en cercle, a l'image de certaines de nos danses traditionnelles de groupe!

 

Le decors: des tipies entoures de tentes de camping en tout genre, des voitures (en tout genre aussi), et une mega tente pour accueillir les danses PowWow!

...et puis pas loin, le futur lieu pour cet evenement, encore en construction; c'est deja un bien beau cercle de pilonnes de bois, qui vibre deja au vent!

Donc, le PowWow, ce sont des danseurs et danseuses professionnelles venus de differentes reservent d'Amerique du Nord, pour concourir un prix...monaitaire entre autre! Alors ca se deroule par categories (d'age ou de type de tradition dansee??). La premiere etape eliminatoire semble s'attacher a l'esthetique; puis une deuxieme partie ou il s'agit de garder le rythme de la danse le plus longtemps possible: naturelle elimination, jusqu'a ce qu'il ne reste sur la piste que les deux plus temeraires!

Et puis il y a un autre jeu, toujours en chant et sous le son des tambours, qui semble consister a trouver dans laquelle des deux mains se trouve l'objet cache....

 

Mais je vous en parle mal, et peut etre meme a tord, parce que j'ai pas tout bien compris, et qu'il est difficile de parler de danses, traditions et jeux de cette autre culture a peine rencontree...et que je n'ai pas ose questionner!

C'est qu'il en faut du temps pour s'immerger,

et une nuit ne suffit pas!

Et qu'il leur faut du temps pour accueillir le blanc errant, venant d'un autre rugissement de rythme. Et la encore,

une nuit ne suffit pas.

 

En tout cas ca donne des idees de partage et de jeu a reinventer!

Ca donne envie de danser..chanter.

D'avoir aussi acces a cette forme de puissance...tout dans l'ancrage!

 

Sauf que le Pow Wow est fini maintenant. Beaucoup se sont rentres. Quelques uns continuent a suivre le rythme en chant et percussion pour trouve ou se cache, de la gauche ou de la droite, le petit objet.

Et moi, je ne sais plus. 

Minuit a passe son heure, et il me faut trouver a dormir sur place, sur ces terres qui me semblent alors inhospitalieres!

Heureusement qu'y a les agents de la securite qui m'offrent a dormir dans le petit lit de leur camping-car, pose a cote de leur "tente repere".

J'en reste donc la pour cette soiree chez les Pikaani, tandis que ca continu de tambouriner pour eux autres...et dans ma tete aussi, jusqu'a ce que ca m'endorme!

 

Comme dans les deserts, j'ai eu froid dans la nuit et vite chaud le matin au reveil!

L'ambiance du dehors est tranquille.

Les detritus immaculent le sol de toute part: pas de poubelles!

 

Le programme cette derniere journee de celebration pourrait bien me tenter....

mais je me sens de partir maintenant.

 

Galere galere le stop par ici.

Parce que trop blanche pour certain, ou apparentee a une femme de ces reserves pour d'autres, ...j'attends un bout.

ET comme je n'attends jamais pour rien, un natif me ramasse, m'amene passer prendre mes affaires a Pincher Creek au camping, puis m'avence un peu jusque sur la bonne route pour moi...

en me faisant voir une cascade au passage!

 

Un drole d'individu, en manque de tendresse lui aussi! En tout cas en grand besoin de parler: un moulin dont je n'ai pu suivre le langage dans le vent!

J'ai quand meme compris que l'an passe, pour ce meme jour de son anniversaire, il a aussi pris une auto-stoppeuse posee la sur sa route! Alors c'est une drole de coincidence tout ca pour lui.

J'lui donne comme ca lui fait du bien, toute limite bien dessinnee,

pour me retrouver ensuite au beau milieu d'un nouveau decors, 

 

...pour laisser s'operer la magie du stop.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Joannie (samedi, 10 septembre 2011 01:12)

    Heureuse de t'avoir lu, Maelle. Tu vis des aventures à l'intérieur de mon pays, sur une terre encore inconnue pour moi. Bon voyage, bon accouchement ;)

  • #2

    nat camy (vendredi, 07 octobre 2011 00:03)

    Pendant que tu poursuis la découverte de notre monde ,moi je viens de me procurer un petit bonheur.....en cliquant sur tes photos ...elles apparaissaient en grand et avec les vrais couleurs ! qu'elle quiche !
    En tout cas ,cette étape est passionnante ,dense et légère a la fois comme d'hab ,comme toi. bisous