Alaska: de bas en haut!

J'ai repris la route.

Encore vers le Sud.

Pour un tout autre ciel, de nouveaux paysages d'arbre peu a peu...et toujours les montagnes aux environs. 

Le ciel se fait gris tres vite apres avoir quitte la region du parc de Denali.

Le mont Mc Kinley nous apparait encore de temps en temps, sous d'autres angles de son envergure!

 

...sur la route...

Je me fais depose dans la nuit sur une air de camping d'un lac de la ville de Wassilia: le lac Lucille.

J'me debrouille sans visibilite pour m'installer dans cette foret aux arbres rendus magiques par cette belle nuit etoilee.

J'entends plein de bruissements dans les feuilles mortes autour de moi...et ca se rapproche! La peur se calme vite, la lumiere de la confiance eclairant mes pupilles, et me decrochant meme un petit rire solitaire!!

Je m'etonne moi meme d'accueillir de la sorte ces bruissements dans l'inconnu!

J'imagine comme des lutins, ou esprits de ces lieux, venant a ma rencontre: curiosite et esprit d'accueil!! ...et l'idee me rejouis!

 

Peut etre aussi ne sont-ce que de simples souries des bois?

 

Le sommeil emportera l'enigme et me fera rever profondement et longuement encore...

Mes pieds dans les feuilles colorees avant de rejoindre un sol de goudron...

puis la ville de:

Wassilia

Dans les couloirs d'une mine...pour de faux!

C'est sur que nous sommes nombreux a grincer des dents rien qu'a penser a l'attirail d'un dentiste!

Alors, se figurer les vieilles conditions d'un soin dentaire d'une autre epoque! Aie aie aie!!!

 

J'en ferme ma bouche.

Et puis cote trappeur, et pas qu'a l'ancienne, puisqu'en ce domaine, les traditions restent les memes!

Anchorage:

C'est une voiture rouge, avec une blonde adorable a l'interieur, qui m'amene jusque la-bas.

Les nuages ont bien pris la place des montagnes. Et je n'y vois rien de rien de cette soi-disante beaute des paysages allentours!

 

Anchorage!

Big ville. Pas si big que ca d'ailleurs.

Juste un effet d'optique apres plusieurs semaines juste dans les terres vides et sauvages de l'Alaska.

 

Contente d'etre la tout de meme.

Je rencontre immediatement trois autres voyageurs: Yassin et Sylvain (deux francais), et Carlos (un chilien). Ils font route ensemble.

Ca sympathise tres vite. Ca m'excite meme de pouvoir parler francais!!

S'en dire suffisement, de quoi se revoir.

 

Entre temps, John entre en scene!

Celui du Yukon (voir article)!

Puisqu'il s'est installe tenter une vie nouvelle ici, alors nous y revoici pour une autre etape de partage...et d'apprentissage.

Commencons par un p'tit coup dans un bar a l'ambiance hivernale et locale, avec une musique digne des pubs americains.

Et une orgie de pop corn, a m'en ecoeurer pour un bon bout de temps!

 

Puis j'me rend avec John a l'hostel ou il loge, ou je retrouve aussi les trois autres voyageurs rencontres a mon arrivee en cette ville.

J'arrive a negocier a rester gartuitement 5 nuits, en l'echange de quelques taches menageres!!

...et d'une pub pour le lieu; alors si jamais ca interessait quelqu'un de s'y rendre un jour, voici le lien:  www.alaskabackpackers.com 

C'est Mariya, une bosniaque en voyage, et travaillant depuis a l'hostel, qui prend le role de la sainte, et m'offre un panier garni d'aide. A vrai dire meme, elle offre tout ce qu'elle peut de son temps, et meme de celui qu'elle n'a pas.

A deposer des cadeaux surprises dans les poches, en cachette!

 

 

 

"La chance, ca vaut mieux d'en avoir lorsque d'un coup, on a plus le sou!

...a y bien regarder, ca vaut meme mieux que les sous!!"

Y'a comme une histoire qui nous reuni, Yassin, Sylvain, Carlos, Mariya, John et moi.

A commencer le premier soir avec un feu de joie genereux sur le parking de l'hostel, avec des blagues qui fusent dans un croisement de paroles en humour, en francais et en anglais!!

Je suis dans un etat d'excitation assez pousse!

 

Les liens s'affinent au fil de la semaine, tant et si bien, que le Samedi, je decide finalement de partir avec eux: passer la ligne (impalpable) du Cercle Artic. Et donc de remonter vers le Nord, pour un trip de deux jours, 28h de route (aller-retour)!!! De la folie! Mais, pourquoi pas?

Artic Expedition:

C'est parti!!!!

Nous voici serres dans la voiture de John: Yassin, Sylvain, Carlos, John et moi-meme.

Et ca fait des etincelles!

Ca rit surtout.

Surtout cote francais!!!

Ca rit presque tout le trajet aller (14h donc)...c'est fabuleux!

...autant que fatiguant!

 

La "transe" energie du rire!!!

Et puis vient la surprise de la neige au reveil, apres une nuit glaciale,

a meme le dehors pour certain, sous tente pour d'autre!!!

les feux du soir et du matin,

les patates qui vont dedans, avec tout ce qui peut s'y mettre a cuire ou a griller!

la mal bouffe dont chacun s'arrange,

...jusqu'a y etre enfin a ce passage du cercle Artic!!!

je ressors le nez pour l'occasion!

tandis que les deux freres francais ont plus d'un tour dans leurs poches pour s'amuser!!

Un petit curieux, fortement interesse, et pas peureux!

Y'a l'trajet, truffe des beautes de paysages,

Les cabanes traditionnelles, abandonnees!

C'est de la folie d'avoir fait autant de kilometres en voiture, pour ne rester qu'a peine 40 min mes pieds enfonces dans la toundra de cette finitude des Rocheuses...

et repartir aussitot!

C'est fou! Oui.

Mais il n'y a pas que le but dans la Vie. Y'a l'trajet, truffe des beautes de paysages, la surprise de la neige au reveil, la mal bouffe dont chacun s'arrange, les pauses photos touristiques, les feux du soir et du matin, les patates qui vont dedans, avec tout ce qui peut s'y mettre a cuire ou a griller!

 

Et les instant "art et creation en tout genre"!

...et la retour.

Deja!

Et puis il y a aussi les tensions qui se creaient au fil des kilometres, et de la cohabitation de tous dans un espace si restreint.

Une deuxieme nuit au dehors..."a se peler le fion"!

La suite du retour,

On laisse Sylvain en chemin

...sur celui de Stampede trail

...celui qui mene au fameux "Magic Bus"!

 

C'est que mon recit de cette aventure lui a donne envie d'en faire autant,

et d'affronter sa solitude!

 

 

 

 

 

"L'experience, ce n'est pas ce qui arrive a quelqu'un,

mais ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive"

(Aldous Huxleyartons)

 

Merci Malena.

Bref, apres 28h de route, une sacre dose de beaute de paysage, traverses sous la pluie, la neige et le froid, le soleil nous offre un bouquet final de lumieres absolument fabuleuses.

De retour a Anchorage le Lundi soir, John s'apprete avant d'aller travailler, Yassin va retrouver sa belle Mariya, et pis ben, Carlos et moi-meme nous invitons a rester dans ce tout nouvel appartement de Mariya.

 

Je quitte tout ce beau monde,

et la ville d'Anchorage,

 

pour continuer a silloner les veines du Monde,

le grand.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Gaston Verville (samedi, 22 octobre 2011 18:29)

    Très beau récit Maëlle! tu es une artiste dans l'âme et à chaque fois, tu me touche, tu viens me chercher et je verse quelques larmes...

    Je t'embrasse!